fbpx
Sélectionner une page

L’ère du digital n’est qu’à ses débuts !

Depuis les années 2000, nous utilisons internet. Même un peu avant les 2000, mais internet s’est démocratisé après cette année marquante. Une année qui a annoncé le « futur », beaucoup de personnes pensaient que les années 2000 seraient une révolution. Elles ont été une révolution, mais pas dans le sens que nous imaginions. Cependant le digital s’est développé.

 

Quelque chose que nous ne maîtrisions pas, une chose énorme qui relie le monde. Un truc invisible allant à toute vitesse permettant de faire de nouvelles choses ! Mais le digital ce n’est pas juste internet, c’est aussi les applications, les appareils tactiles, les objets connectés. 

 

On peut presque dire que nous sommes les futurs Iron Man. Comme dans le film, il possède toute une maison connectée avec un assistant vocal possédant une intelligence artificielle. À la seule différence que Iron Man à construire lui-même tout ce système et qu’il est millionnaire. 

Pourquoi le digital n’est qu’à ses débuts ?

Cela fait 20 ans que nous vivons avec le digital au quotidien et pourtant je pense que ce n’est que le début. Peut-être même les prémices. Il y a eu de grandes évolutions, depuis le début du numérique. Des évolutions au niveau des équipements, avec de la technologie toujours plus qualifiée et performante. 

 

Par exemple les équipements médicaux, qui permettent d’être toujours plus précis et soigné de mieux en mieux. Il y a aussi les équipements pour jouer, comme les consoles ou les ordinateurs qui offrent toujours plus de possibilités. Il y a les évolutions sur internet, qui ouvrent de nouvelles portes. 

 

Je pense qu’il faut prendre cinq minutes pour réfléchir. Les évolutions sont belles, et permettent beaucoup de choses, mais est-ce le maximum ? Je pense que non. Avant les années 2000, il y a avait des personnes qui avaient imaginer un futur en 2010 avec des voitures qui volent. Aujourd’hui la seule voiture la plus futuriste est la Tesla. 

 

Une voiture complètement électrique et autonome (avec certaines limites). C’est beau comme prouesse, mais loin de ce que nous imaginions. Pourtant elle a des aspects de voitures digitales avec un écran tactile énorme et des caméras absolument partout. Une autonomie qui surpasse toutes les autres concurrentes… Mais je ne pense pas que cela soit suffisant pour parler de projet futuriste.

 

Les smartphones sont des plus en plus performants eux aussi, mais jusqu’où vont-ils aller ? Aujourd’hui il est possible de dématérialiser sa clé de voiture dans son téléphone. Une avancée utile, mais pas forcément révolutionnaire. Et puis rien de plus… le smartphone propose déjà beaucoup avec ses applications, seule sa forme pourrait changer désormais.

On y voit le cours d'une action en bourse monter et descendre

Photo by Wesson Wang on Unsplash

Le digital

Que lui faut-il de plus ?

Ne réduisons pas ce sujet aux objets, mais éclaircir ce point est compliqué. Aujourd’hui de plus en plus de choses sont connectées entre-elles. De plus en plus de mon adopte le smartphone dans leur vie quotidienne. Mais rien ne donne l’impression de vraiment évoluer. Si on compare notre vie à celle d’il y a 10 on ne peut pas franchement dire que cela à réellement changé.

 

On se rend compte qu’il y a de l’évolution. Dans le style des maisons, dans l’utilisation d’objets digitaux, dans la sécurité, dans les voitures. Mais notre quotidien n’a pas été révolutionné du jour au lendemain. Personne ne peut affirmer avoir une vie qui a changé du tout au tout. 

 

Alors faut-il réellement plus de digitaux ? Je pense que pour certains points c’est primordial, mais que pour d’autres, c’est complètement secondaire. Le digital permet de gaspiller moins de feuilles, d’avoir des sauvegardes en ligne, de ne plus rien perdre, de travailler en collaboration. 

 

Le digital est aussi positif pour la publicité et la communication. Les annonceurs peuvent communiquer absolument où ils veulent. Surtout à moindre coût et avec plus de précision. Les publicités envahissent notre quotidien à ne plus savoir quoi en faire tellement elles sont présentes.

Le digital ne fait pas l’unanimité ?

Malgré des améliorations dans notre quotidien, qui nous sont bénéfiques, le digital ne fait pas l’unanimité. Certaines catégories de personnes refusent d’adopter le digital… Différentes raisons sont évoquées, toutes aussi bonnes les unes que les autres. Chacun peut avoir son avis il n’y a pas de doute là-dessus.

 

Certains évoquent l’aspect écologique, d’autres l’aspect des relations sociales qui prennent de la distance dans un monde toujours plus virtuel. Ou tout simplement les personnes ne comprennent pas le mouvement du digital. La catégorie supérieure à 50 ans fait des efforts, mais a du mal à saisir le concept des certaines nouveautés digitales.

 

Ne leur jetons pas la pierre, ils n’ont simplement pas grandi avec ce système. Les générations actuelles et futures ont grandi avec cela et comprennent mieux comment cela fonctionne. Cependant la génération des années 90, même ayant grandi avec les réseaux sociaux et autres, commence à se faire distancer.

 

On peut noter des réticences à utiliser un outil plutôt qu’un autre. Le changement n’est pas le point fort de certains humains. Même si ceux-ci travaillent dans le domaine du digital, un domaine qui demande de l’adaptation, la réticence est de mise. Le changement fait « peur » et on freine des deux pieds pour ne pas le voir arriver.

 

Je dirai que l’avis est partagé en 50/50. Tout dépend des personnes avec qui vous discutez. Mais le digital n’est pas une mauvaise chose en soi, « un grand pouvoir implique de grandes responsabilités ». Des petites entreprises ont pu voir le jour, l’entrepreneuriat a pu être démocratisé, énormément de choses ont été rendues accessibles facilement.

Conclusion

Peut-on réellement dire que le digital est à son paroxysme ? Je ne pense pas. Nous ne sommes qu’au début de quelque chose d’énorme, mais nous ne voyons que la partie visible de l’iceberg. Des choses que nous n’imaginons même pas devraient voir le jour et vont jouer un rôle majeur dans l’évolution de notre quotidien.

 

Pour les particuliers, la digitalisation à permet de rendre certain aspect de la vie plus facile. Cela a aussi apporté beaucoup de divertissement accessible en un clic en quantité illimité. Ce qui amène des débordements et des excès. Des comportements que nous ne comprenons pas et même des évolutions de comportement incompris par beaucoup.

 

Pour les professionnels, le digital est une vraie révélation. La création ed boutique en ligne facilite l’achat à distance et permet de commander où l’on veut, quand on veut sans problème. Les petites boutiques ont leur place pour faire leur publicité et pour vendre avec un budget qui leur convient. 

Pin It on Pinterest

Shares
Share This